Depuis toujours les indiens ont des manières bien a eux de diviser l’année par période en se servant de la lune. Voici un exemple des Lakotas rapporté du festival de ce week-end :
 

Image hébérgée par hiboox.com

Janvier : Lune du gel dans la tente
Février : Lune des veaux rouges
Mars : Lune pendant laquelle la lune fond
Avril : Lune des jeunes bisons
Mai : Lune du tonnerre grondant
Juin : Lune de l’abondance
Juillet : Lune des cerises rouges
Août : Lune des cerises noires
Septembre : Lune des prières écarlates
Octobre : Lune du soleil froid
Novembre : Lune des feuilles qui tombent
Décembre : Lune des arbres qui craquent
 
Mais ce calendrier peut varier et l’appellation aussi en fonction des tribus, voici un autre exemple :
 
Janvier : Lune dure
Février : Lune où les arbres craquent
Mars : Lune où les yeux font mal
Avril : Lune où les os craquent
Mai : Lune des feuilles vertes
Juin : Lune où les graines de navet germe
Juillet : Lune où les cerises sauvages sont noires
Août : Lune où l’on cueille
Septembre : Lune où les feuilles brunissent
Octobre : Lune où le vent secoue les feuilles
Novembre : Lune où le cerf est en rut ou Lune des veaux sans poils
Décembre : Lune où le cerf perd ses bois ou Lune du gel dans le tipi
 
Publicités