A l’heure où les élections présidentielles se sont achevées chez nous, de nouvelles têtes arrivent au pouvoir, accompagné d’une nouvelle façon de faire de la politique “disons à l’américaine”. Mme Sarkozy fera t-elle partie intégrante de cette nouvelle façon de gouverner en France. Voilà toute la question.

Image hébérgée par hiboox.com

En effet ces dernières années, les femmes de président, n’ont que peu participée à la vie politique. Elles sont d’abord femme de président, vivent dans l’ombre et ne sont mises en avant, que lors des déplacements à l’étranger. Seul Mme Chirac, a vraiment pris une place importante sur le devant de la scène, notamment à travers les diverses associations qu’elle parraine.
 
Mais l’approche que nous avons de la femme du Président français et de son action pour l’Etat est considérablement différente chez nos amis américains.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Depuis le 18ème siècle, la fonction de "First Lady" ou Première Dame, est le titre officieux de l’hôtesse de la Maison Blanche et qui est remplie par l’épouse du Président des Etats-Unis. Ce titre s’est considérablement renforcée et constitue aujourd’hui un élément important du pouvoir exécutif américain.
 
La First Lady actuelle est donc Laura Bush, la femme du Président George W. Bush.

Image hébérgée par hiboox.com

 
La première dame n’a pas une position d’élue au sein de l’administration, elle ne porte aucune fonction officielle, et ne perçoit aucun salaire pour son poste de First Lady.
 
Néanmoins, son agenda est autant rempli que celui du Président. Elle assiste à beaucoup de cérémonies et fonctions officielles d’état avec ou à la place du président.
 
La première dame participe fréquemment au travail humanitaire et charitable. Au cours du 20ème siècle, il n’est pas rare que le travail d’une First Lady se spécialise vers des causes spécifiques. Elle se doit aussi de participer aux grandes conférences au coté de son mari, comme le G8 dernièrement, où c’est l’occasion de rencontrer les autres femmes de président, mais aussi de s’entretenir avec des représentants de différents pays pour parler des thèmes pour lesquels elle s’implique et pour lequel son avis auprès du Président est essentiel.

Image hébérgée par hiboox.com

 

Image hébérgée par hiboox.com

De retour à la Maison Blanche, il est commun qu’une première dame ait à sa disposition du personnel pour soutenir ses activités et elle possède généralement un bureau à la Maison Blanche. De plus, elle est la maîtresse de maison et gère l’ensemble du personnel (cuisine, jardin…) en organisant les réceptions, indiquant le menu adéquat et n’hésite pas à donner un avis personnel à la bonne vie de la Maison Blanche. Au passage, je vous invite à lire les mémoires du pâtissier français de la Maison Blanche, Mr Roland Mesnier, qui raconte à travers son livre, l’importance de la First Lady dans le quotidien de la maison présidentielle.
 
Alors profitons de cet arrêt sur la First Lady pour découvrir Mme Bush.
 
Laura Bush est née le 4 novembre 1946, à Midland, au Texas. Elle reçoit une licence en science à l’université méthodiste méridionale en 1968. Elle a enseigné dans des écoles d’Etat à Dallas et à Houston. En 1973, elle reçoit un master en library science degree à l’université du Texas et a travaillé en tant que bibliothécaire dans une école d’Etat. En 1977, elle rencontre et épouse George Walker Bush avec qui elle aura des jumelles Barbara et Jenna. D’abord première dame du Texas quand son mari était gouverneur, elle devient première dame des Etats-Unis, le 20 janvier 2001.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Laura Bush est activement impliqué dans les questions nationales et internationales. Elle est tout particulièrement impliquée dans l’éducation, la santé et les droits de l’homme.
 
En mars 2005, Mme Bush a fait un voyage historique en Afghanistan, elle a rendu visite à l’institut de formation de professeur des femmes à Kaboul, qui forme des institutrices pour des filles, jusque là interdites d’entrer. Elle a également reçu l’appui continu du Président Hamid Karzai pour une nouvelle démocratie en Afghanistan, en assurant l’égalité des droits pour les femmes et les hommes.

Image hébérgée par hiboox.com

 
La participation de Mme Bush en Afghanistan a commencé en 2001, quand elle est devenue la première épouse d’un président à faire le discours radio hebdomadaire jusque là réservé au Président, son rôle a pris une toute autre dimension.
 
Elle s’est employée à attirer l’attention sur la situation difficile des femmes souffrant sous les Taliban. Par ces actions, Laura Bush s’est vu remettre le titre honorifique d’ambassadrice pour la décennie d’instruction des Nations Unies, servant de porte-parole international pour que des efforts à l’instruction des personnes dans le monde entier soit fait, particulièrement des femmes et des filles.

Image hébérgée par hiboox.com

 
En tant que chef d’initiative de la jeunesse des Etats-Unis, Mme Bush écoute les soucis des jeunes, des parents, et des chefs de la communauté dans tout le pays et son attention se porte sur des programmes qui aident les enfants à éviter des comportements risqués comme l’utilisation de drogue et d’alcool, des problèmes sexuelles ou encore de la violence.
 
Une des premières priorités de Mme Bush à la Maison Blanche a était d’organiser un sommet sur le développement cognitif des jeunes enfants pour parler des meilleures techniques sur l’enseignement des jeunes. Mme Bush a aussi travaillé sur les programmes de recrutement des enseignants afin d’augmenter le nombre d’enseignant.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Laura Bush est aussi passionné par l’importance et les plaisirs de la lecture, pour cela elle s’est jointe à la bibliothèque du Congrès pour lancer le premier festival national de livre à Washington, en septembre 2001.
 
Au niveau de la santé, Laura Bush est aussi très impliqué dans des campagnes d’éducation pour le cancer du sein et les maladies du coeur.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Elle est associée avec le National Heart, Lung, et l’institut du sang où elle n’hésite pas à faire de la publicité pour différentes campagnes.
 
Mme Bush instruit aussi des femmes au sujet de leurs risques et où elle souligne l’importance de manger sain et de faire de l’exercice.
 
La culture est un autre sujet sur lequel elle s’implique énormément. Elle s’attele à la conservation de l’héritage culturel national, tant sur les arts que sur la préservation de la nature.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Elle accentue ses efforts de conservation à travers le pays et encourage les Américains à devenir impliqué en préservant les rues, les parcs, et les trésors principaux que regorge les Etats-Unis.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Fort d’une côte de popularité de 85 %, Mme Bush incarne la femme moderne et active sur tous les fronts, entre travail et famille, et tente de se battre au quotidien pour que chacun dans le monde est droit à l’éducation qui contribue pour elle, à la liberté.
 
Au vu des actions et de l’application dans le travail de Mme Bush, une nouvelle génération de femme est en train de voir le jour aux Etats-Unis.
 
A l’approche des élections présidentielles américaines, Mme Hillary Clinton, compétente et impliqué, est favorite à l’investiture démocrate, pour accéder au Bureau Ovale.
 
Est si une femme accédée enfin à la plus haute place de l’Etat, celle de Présidente des Etats-Unis. Que deviendrait alors le titre de First Lady, quel serait le titre pour son mari ? Voilà des questions qui sont posées et qui trouve parfois leur solution dans la fiction avec pour exemple la série de télévision « Commander in Chief » où le mari de la présidente, a été appelé « premier monsieur ». Ce titre est très envisagé au cas où Mme Clinton serait élu, pour ça réponse en 2008.
 
On l’a vu, le rôle de la femme du Président des Etats-Unis prend un part importante dans l’administration en place. Ces femmes souvent combatives sont sur tous les fronts et ont la capacité à gérer leur travail, leur famille et aussi leur mari. Alors verrons-nous peut être Mme Sarkozy prendre un rôle prédominant dans notre vie politique française, seul l’avenir nous le dira.
Advertisements