Finie la réputation sulfureuse et les réglements de compte entre mafieux. “Sin City”, la ville du péché, est désormais un fabuleux parc d’attractions qui se visite en famille…

Le long du StripLas_vegas

Ici, tout est faux. Sauf l’argent. Et, bien sûr, les gens qui se l’échangent de main en main, du matin au soir et du soir au matin. Vous déambulez sur le Strip comme dans un décor de cinéma. Un "fleuve" d’asphalte à double sens qui s’écoule sur près de sept kilomètres, charriant chaque année près de 40 millions de visiteurs. Le Strip prend sa source au sud de Las Vegas, à la hauteur du “Mandala Bay Hotel”, se déverse le long des principaux casinos, puis s’assèche au nord, au niveau de l’hôtel “Stratosphere” et de sa tour d’observation, la plus haute des États-Unis (350 mètres), à l’entrée du territoire de la ville même de Las Vegas.

Les hôtels, un tour du monde en quelques heures

À Las Vegas, vous passez d’hôtel en hôtel comme à Florence de musée en musée. La galerie des Offices s’appelle ici “Hotel Bellagio”… En arpentant le Strip depuis le Sud vers le Nord, vous visiterez Louxor, New York, Monte Carlo, Paris, Venise… En quelques heures, vous faites le tour du monde. j0399772

Chaque hôtel rappelle la ville dont il porte le nom. Au “Louxor”, vous pénétrez au cœur d’une pyramide de 30 étages dont l’intérieur est parsemé, de haut en bas, de cartouches en hiéroglyphes et de statues de Ramsès. Au “New York”, vous arpentez les rues de Little Italy pour y déguster un capuccino. Au Caesar’s, vous êtes dans une Rome de bric et de broc. Clou du spectacle : la fontaine de Trevi, réplique de celle de Niccolò Salvi, celle du film La Dolce Vita de Fellini.

j0399968 Plus loin, le “Paris” dresse son arc de Triomphe et sa Tour Eiffel, moins haute que l’originale (165 mètres, soit la moitié). Si elle est de taille réduite, ce n’est pas par pingrerie – à Las Vegas, rien n’est trop beau – mais à cause de la proximité de l’aéroport. Vous pourrez dîner dans le restaurant panoramique ou dans l’un des french restaurants qui s’égrènent le long des rues évoquant les quartiers des Halles et du Marais.

Au “Venetian”, plus au nord, le temps s’est arrêté. À toute heure du jour ou de la nuit, grâce à une lumière diffuse et à une toile tendue en guise de ciel, il est sept heures du soir place Saint Marc Les chants des gondoliers se mêlent aux rires des visiteurs qui se font balader sur le Grand Canal. C’est Venise à Las Vegas, en plus kitsch. D’autant plus que le “Venetian” recèle un sanctuaire où se recueillent, avant d’aller déguster un pasticcio alla gradese, les amateurs de nourritures plus spirituelles : le Guggenheim Heritage Museum, un musée conçu par Rem Koolhaas.j0400303

La passion du jeu

Avec tout ça, je ne vous ai pas parlé des casinos. Vous ne pourrez pas les manquer. Chaque hôtel est conçu autour de son casino. Vous le traversez à chaque heure de la journée, le matin, quand vous allez prendre votre petit-déjeuner, l’après-midi, aux heures chaudes, quand vous allez à la piscine. Mais que ce soit clair : ce n’est pas pour ça que vous irez à Las Vegas.

Pour en savoir plus je vous conseille de consulter le site www.vegas.com

Advertisements