L’équipe de base-ball de New York et l’ensemble de ses fans ont dit adieu dimanche soir à leur stade mythique, le Yankee Stadium, dont la démolition est imminente.

Construite en 1923 dans le district du Bronx, l’enceinte fait partie du patrimoine historique des Etats-Unis et a marqué plusieurs générations d’adeptes de ce sport méconnu en Europe. Yankee-Stadium-small

L’équipe des New York Yankees a forgé son histoire dans ce stade en glanant la bagatelle de 26 titres de champions et des légendes ont foulé sa pelouse et sa terre sacrées, à l’image de Babe Ruth, Joe DiMaggio ou encore Mickey Mantle.

Parallèlement au base-ball, le Yankee Stadium a accueilli des épreuves de football américain, mais aussi des combats de boxe. Muhammad Ali, véritable légende de ce sport de combat, fut d’ailleurs en 1976 la dernière personne à boxer au sein de l’enceinte de près de 58.000 places. 2008-02-23-YankeeStadiuminsidePhotofilePhotographC12188634

Outre des compétitions sportives, le Yankee Stadium a également accueilli des événements particuliers comme la venue du pape Jean-Paul II en 1979, ou encore celle de son successeur Benoît XVI cette année. Nelson Mandela, peu après sa sortie de prison, avait lui aussi foulé la pelouse de ce stade mythique pour y prononcer un discours.

Jugé trop vétuste et non adapté aux logiques commerciales qu’exige aujourd’hui le base-ball, le Yankee Stadium va être démoli sous peu pour être reconstruit à quelques mètres de son emplacement initial, de l’autre côté de la 161e rue.

La nouvelle enceinte disposera notamment d’un centre commercial, de boutiques de luxe, d’un hôtel haut de gamme et de loges privées réservées aux entreprises soucieuses de divertir leurs clients.

Le projet de construction, qui doit s’achever en 2009, devrait coûter près de 1,3 milliard de dollars.

Advertisements