On les croyait condamnées par un projet immobilier, mais les lettres majuscules qui forment le mot "HOLLYWOOD" sur les collines de Los Angeles vivront finalement encore pour un moment. C’est ce qu’a annoncé le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger.

DSCN1048 Petit rappel. En lieu et place des fameuses lettres blanches HOLLYWOOD de 14 mètres érigées en 1923 aurait dû voir le jour une promotion immobilière de luxe et marquer ainsi la disparition du logo. Pour sauver ce symbole du rêve américain, 3 millions de dollars manquaient à la ville des Anges pour le rachat des terrains voisins. Chose réparée et Happy-end en définitive car la somme a été réunie pour conserver l’endroit.

L’Etat californien a participé à hauteur de 3.1 millions de dollars, les autorités locales ont financé 2.7 millions, quant aux donateurs privés, ils ont rassemblé 6.7 millions de dollars.

Parmi les donateurs privés, le gouverneur californien Arnold Schwarzenegger a remercié le cinéaste Steven Spielberg, l’acteur Tom Hanks, la philanthrope Aileen Getty, la fondation du joaillier américain Tiffany, ainsi que les studios de cinéma hollywoodiens. Par ailleurs, 900.000 dollars ont été ajoutés par le fondateur du magazine Playboy Hugh Hefner. Quinze autres Etats américains ont fait des dons, ainsi que dix pays étrangers.

Ironie de l’histoire, l’inscription HOLLYWOOD était à l’origine une publicité visant à développer l’investissement immobilier dans les environs. L’inscription désignait alors le nom du programme : HOLLYWOODLAND. En 1949, la Chambre de commerce d’Hollywood et la ville de Los Angeles retirèrent les quatre dernières lettres. 60 ans plus tard, tout est bien qui finit bien.

Advertisements