Le passeport biométrique

Un commentaire

Actuellement en pleine démarches administratives afin de faire tous les papiers nécessaires à mon départ pour les Etats-Unis, voici quelques éléments bien utiles pour l’obtention d’un passeport, précieux sésame pour entrer aux USA.

Depuis le 28 juin 2009, toute demande de passeport conduit à la délivrance d’un passeport biométrique (passeport avec empreintes digitales numérisées).

Le demandeur doit être de nationalité française.

A noter : il n’est plus possible d’inscrire un enfant mineur sur le passeport de l’un de ses parents.
Les enfants doivent disposer d’un passeport personnel.


Le demandeur doit déposer, en personne, sa demande de passeport au moyen d’un formulaire, remis uniquement sur place.

L’usager peut se rendre dans n’importe quelle commune de France pour se faire délivrer un passeport.

En pratique, la démarche ne pourra être effectuée que dans une mairie équipée d’une machine (appelée "station") permettant l’enregistrement des demandes de passeport.

Si votre mairie (ou antenne d’arrondissement à Paris) n’est pas équipée d’une station, il faudra vous déplacer dans une autre mairie (ou antenne d’arrondissement). Votre mairie (ou antenne d’arrondissement) vous indiquera la commune où il faut se rendre pour faire la démarche.

Il faut déposer et retirer son passeport au même endroit.

Pour le mien, j’ai du faire une vingtaine de kilomètres, ma mairie n’était pas encore équipée et les agents municipaux n’avaient pas encore reçus la formation à la constitution d’un passeport biométrique.

Les ressortissants vivant à l’étranger doivent s’adresser au consulat.DSCN0185

Pièces justificatives à fournir :

– 2 photographies d’identité identiques, récentes et parfaitement ressemblantes, de face, tête nue (format 35 mm x 45 mm), date de prise de vue inférieure à 6 mois

– Justificatif de domicile ou de résidence

– Carte nationale d’identité en cours de validité (si le demandeur en possède une)

– Justificatif de nationalité française sauf si le demandeur est né en France et que l’un au moins de ses parents est né en France.

– Justificatif d’état civil : un extrait d’acte de naissance avec filiation (une copie intégrale d’acte de naissance peut être également produite) ou, à défaut la copie intégrale de l’acte de mariage, sous réserve de la preuve de l’impossibilité de produire l’acte de naissance précité

– Autres pièces à fournir en cas d’utilisation d’un deuxième nom (nom d’époux, nom de l’autre parent) 

Les originaux de l’ensemble de ces pièces doivent être présentés. Le demandeur doit également remettre les photocopies des pièces qui restent en sa possession (pièce d’identité, justificatif de domicile, justificatif de nationalité française).

A noter pour les photos, si vous ne voulez pas avoir de problèmes à la mairie, il faut impérativement respecter les conditions suivantes :

– La prise de vue doit être inférieure à six mois et ressemblante au jour du dépôt de la demande de titre.

– La photo doit mesurer 35 mm de large sur 45 mm de haut. La taille du visage doit être de 32 à 36 mm, du bas du menton au sommet du crâne (hors chevelure).

– La photo doit être nette, sans pliure, ni traces.

– La photo ne doit présenter ni surexposition ni sous-exposition. Elle doit être correctement contrastée, sans ombre portée sur le visage ou en arrière-plan. Une photo en couleurs est fortement recommandée.

– La tête doit être nue, les couvre-chefs sont interdits.

– Le sujet doit présenter son visage face à l’objectif. La tête doit être droite.

– Le visage doit être dégagé. Les yeux doivent être parfaitement visibles et ouverts.

– Les montures épaisses sont interdites. La monture ne doit pas masquer les yeux. Les verres teintés (ou colorés) sont interdits. Il ne doit pas y avoir de reflets sur les lunettes.

Coût (en timbres fiscaux)

Si vous fournissez des photos  88 €

Si la photo est réalisée en mairie via la "station"  89 €

A savoir : le timbre fiscal peut être acheté dans un bureau de tabac, dans une trésorerie, dans un service des impôts des entreprises (SIE) (anciennement recettes des impôts).

Dans certains cas, le renouvellement du passeport peut se faire gratuitement.

Durée de validité

10 ans.

Remise du passeport

Le passeport est remis personnellement au demandeur au lieu de dépôt du dossier.

Le demandeur signe le passeport en présence de l’agent qui le lui remet.

Lors du renouvellement, le nouveau passeport est remis contre restitution de l’ancien. L’ancien passeport peut être conservé lorsqu’il comporte un visa en cours de validité et ce pour la validité du visa.
Délais d’obtention

Variables selon le lieu géographique de la demande.

Pour info j’ai eu le mien, en 5 semaines, j’ai été prévenu par sms que mon passeport été prêt.

Pour plus d’informations, je vous invite à prendre contact avec la Préfecture ou la Sous Préfecture de votre département.

Les voies vers l’Amérique

Laisser un commentaire

Le 29 mars dernier, pour la première fois, L’Union Européenne a autoriser les compagnies aériennes de l’Union à desservir sans restriction toutes les villes américaines, au départ de n’importe quel aéroport de l’UE. 4285240738

Une révolution d’après Bruxelles qui estime que dans les cinq ans, l’accord devrait accroître le trafic entre l’Europe et les Etats-Unis de 25 millions de passagers, mais aussi générer une manne de douze milliards d’euros et créer 80.000 nouveaux emplois de part et d’autre de l’Atlantique.

Grâce à cette nouvelle concurrence, les passagers devraient profiter à terme d’une offre plus grande et de prix plus intéressants entre l’Europe et les Etats-Unis.

Etudier aux Etats-Unis

Laisser un commentaire

 
Quand doit-on commencer les démarches pour s’inscrire dans les établissements d’enseignement supérieur américains?
 

Image hébérgée par hiboox.com

De 10 à 12 mois avant la date de début des cours. Il y a la possibilité, dans un certain nombre d’établissements, de commencer les études au début de chaque semestre ou trimestre. Les dates limites d’inscription varient d’une université à l’autre.
 
Quel est le coût d’une année d’études?
 
Entre 15 000 et 50 000 dollars par an (11 114,46 euros à 37 048,19 euros par an) comprenant cours, logement et nourriture.
 
Quelles sont les possibilités d’aides financières?
 
Elles sont souvent limitées aux échanges inter-universitaires. Ne peuvent en bénéficier que les étudiants dont les universités ont négocié des accords avec des universités américaines. Il faut s’informer auprès du responsable des relations internationales de son université.
Les bourses d’études sont principalement accordées aux étudiants titulaires au minimum d’une maîtrise ou d’un diplôme de grande école. Il existe des aides financières accordées par les universités américaines mais elles sont limitées. Les étudiants du 3ème cycle souhaitant préparer un Master ou un doctorat peuvent obtenir un poste d’assistant d’enseignement ou un poste d’assistant de recherche. Ils doivent s’informer auprès du professeur responsable du département dans lequel ils souhaitent s’inscrire. Les candidatures aux aides financières doivent être déposées au moins un an à l’avance.
 
Peut-on travailler aux Etats-Unis pour financer ses études?
 
NON. Les visas étudiants ne permettent pas de travailler la première année, même à temps partiel, en dehors du campus. Après une année d’études, il est possible de travailler à temps partiel hors campus après avoir obtenu l’autorisation de son université américaine d’accueil et des services d’immigration.
 
Faut-il maîtriser la langue anglaise?
 
OUI. Un test de langue (Test of English as a Foreign Language : TOEFL) est demandé par tous les établissements d’enseignement supérieur. www.toefl.org
 
Quels autres tests doit-on passer?
 
– Le Scholastic Assessment Test (SAT) est nécessaire pour intégrer la 1ère et/ou la 2ème année universitaire (undergraduate). www.collegeboard.com
 
– Le Graduate Management Admission Test (GMAT) pour s’inscrire dans une business school (préparation d’un MBA). www.mba.com
 
– Le Graduate Record Examination (GRE) pour tous les domaines niveau post-maîtrise et doctorat (graduate). www.ets.org/gre/ ou www.gre.org
 
– Le Law School Admission Test (LSAT) pour s’inscrire dans une law school (rarement exigé des étrangers titulaires d’une maîtrise en droit souhaitant préparer un Master in Comparative Law – MCL ou un Master of Laws (LLM).
 
Y a-t-il des domaines où il est difficile de se faire admettre?
 
OUI. La médecine, les études dentaires et vétérinaires.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Y a-t-il des universités américaines qui dispensent un enseignement en français?
 
NON. Sauf bien sûr dans les départements de français.
 
Comment choisir un établissement?
 
Avec l’aide de la bibliothèque du centre Education U.S.A. de la Commission Franco-américaine située au 9 rue Chardin, 75016 Paris, ou sur le site www.educationusa.state.org
 
Comment vérifier la qualité d’une université ou d’un programme?
 
Il faut d’abord s’assurer qu’ils sont accrédités par un organisme d’accréditation. Il existe également des classements non officiels qui peuvent aider à faire un choix.
 
Aux Etats-Unis, il n’y a pas de Ministère de l’Education, mais de nombreuses organisations non institutionnelles sont chargées de définir et de maintenir le niveau de l’enseignement. Un college ou une université est accrédité(e) si il ou elle remplit les conditions stipulées par l’organisme l’accréditation. Environ 4500 établissements sont accrédités aux Etats-Unis. www.chea.org
 

Image hébérgée par hiboox.com

Quel est le contenu d’un dossier d’admission dans une université américaine?
 
– Les Transcripts of Records (relevés de notes, détail des études effectuées par année ainsi que par matière) ;
 
– Les résultats des tests (envoyés directement par les services d’administration du test);
 
– Deux ou trois lettres de recommandation ;
 
– Un projet d’études rédigé par le candidat et un exposé sur les principales étapes de son parcours universitaire en France, de ses expériences professionnelles et de ses centres d’intérêt ;
 
– Une attestation stipulant que les ressources financières du candidat sont suffisantes ;
 
– Le paiement des frais de constitution de dossier (de 25 à 100 dollars non remboursables) (18,52 euros à 74,08 euros).
Que doit-on faire après acceptation de son dossier par une université?
 
Dès réception de la lettre d’admission, le candidat doit envoyer une lettre de confirmation pour être admis définitivement. L’université envoie alors les papiers nécessaires à l’obtention d’un visa (formulaire I-20 ou DS-2019) qui permettent de faire une demande auprès des services consulaires de l’ambassade des Etats-Unis. Il faut également souscrire une assurance santé car il n’y a pas d’équivalent de la sécurité sociale française aux Etats-Unis. www.amb-usa.fr
 
Quel est le système de notation aux Etats-Unis?
 
Si la charge de travail d’un étudiant se mesure en unités de valeurs (credits), la qualité de ce travail se reflète dans les notes (grades). Aux Etats-Unis, la note a une grande importance. Elle ne sert pas seulement à évaluer les étudiants individuellement mais elle permet aussi de les comparer. Ceux qui obtiennent un « A » sont mieux placés pour demander des bourses, pour être admis dans des établissements graduate et pour accéder à un emploi.
Lors du premier cours, le professeur expose son système de notation. Ne pas hésiter à poser toutes les questions utiles, à cette occasion et, plus tard, en cas d’incompréhension au sujet d’une note reçue.
 
Pour obtenir leur diplôme, les étudiants inscrits dans une université américaine doivent cumuler un certain nombre d’unités de valeur (credits), appelées parfois semester/quarter hours ou units. Chaque cours correspond à un certain nombre de credits (3 ou 4). Un conseiller académique peut aider l’étudiant à choisir ses cours.
 
La moyenne (grade point average ou GPA) se calcule en multipliant le nombre d’unités de valeur (credits) attribué à chaque cours par le nombre de points obtenus par l’étudiant pour ce cours. Il est ainsi possible d’établir le total de points par cours. Les totaux sont ensuite additionnés et la somme divisée par le nombre global de credits.

Travailler aux Etats-Unis

Laisser un commentaire

Toute personne travaillant aux Etats-Unis (quel que soit le travail effectué, et que la rémunération soit assurée par l’employeur aux Etats-Unis ou à l’étranger) doit posséder un visa de travail.

Information sur les visas de travail :
www.amb-usa.fr/consul/nivfr/typevisas/travail.htm

Information pour les candidats à l’expatriation et offres d’emploi :
Espace Emploi International
(regroupant les services expatriation de l’OMI (Office des Migrations Internationales) et de l’ANPE Internationale)
48, boulevard de la Bastille 75012 Paris – Tél : 01 53 02 25 50
www.omi.social.fr

Maison des Français de l’Etranger (MFE)
34, rue La Pérouse 75775 Paris Cedex 16
Tél : 01 43 17 60 79 Fax : 01 43 17 70 03 www.expatries.org/

Ai-je besoin d’un visa pour rentrer aux Etats-Unis ?

Laisser un commentaire

 
Nouveaux décors, nouvelle rubrique. Certains d’entre vous ont peut être l’intention de partir aux Etats-Unis, mais vous etes vous demandé si vous aviez fait toutes les démarches nécessaires à l’accession au pays.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Cette nouvelle rubrique, servira à tous les futurs voyageurs français en direction des Etats-Unis. La première question à se poser est de savoir si vous avez besoin d’un visa pour rentrer sur le territoire américain.
 
Seul les titulaires d’un passeport électronique ou d’un passeport français à lecture optique ou biométrique délivré avant le 26 octobre 2005, peuvent se rendre aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa pour un séjour touristique (voyage) ou d’affaires (signature de contrats, rencontres de clients, séminaires, exposition, prise de commandes) de 90 jours maximum. Vous devez disposer aussi d’un billet aller-retour.
 
Le terme “affaires” ne signifie pas ici l’exercice d’une activité professionnelle aux Etats-Unis, qui n’entre pas dans le même cadre.
 
A noter que les personnes qui voyagent dans le cadre du Programme d’Exemption de visa ne sont pas autorisées à changer de statut aux Etats-Unis, ni à prolonger leur séjour au-delà des 90 jours fixés par la réglementation. De plus, un ressortissant étranger n’est pas autorisé à suivre des études ou à exercer une activité professionnelle aux Etats-Unis sans visa.

Image hébérgée par hiboox.com

 
Si vous ne remplissez pas les conditions requises pour participer au Programme d’Exemption de Visa,  vous devrez donc lancer une procédure de demande de visa.
 
Comparez votre passeport au spécimen à la photo. Si votre passeport correspond, vous êtes en possession d’un passeport à lecture optique. Si celui-ci a été délivré avant le 26 octobre 2005, vous pouvez bénéficier du Programme d’Exemption de Visa dans le cadre d’un voyage touristique ou d’affaires.
 
S’il ne correspond pas, il s’agit d’un passeport ancien modèle. Vous aurez l’obligation de solliciter un visa.